gladiators-travelzik

The Gladiators & Kaya Natural Sound System à l’Accordeur

16 05
Partager Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Il y’a des concerts qu’on ne veut absolument pas rater, de groupes mythiques qui ont accompagné notre puberté. Il y’a des endroits où on adore aller, de vieux amis qu’on aime retrouver, des ex-petites amies qu’on révérait de recroiser.

Au concert des Gladiators, à l’Accordeur je suis allé !

Avec un enjeu majeur pour tout puriste de reggae music : Al Griffiths a-t-il réussi à reprendre le flambeau tendu par son père, Albert Griffiths, véritable icône du Reggae Roots Jamaïcain ?

L’Accordeur, c’est bien plus qu’une simple salle de concerts.

Fred en est le créateur. Avec sa femme et une superbe équipe de bénévoles, ils ont su créer en quelques années un lieu incontournable dans la région, avec notamment une centaine d’élèves qui viennent s’épanouir dans leur école de musique. Le pari est gagné : redynamiser ce petit coin du Libournais et améliorer le tissu social et artistique. Respect L’Accordeur ! C’était donc The place to be, ce vendredi 04 Mai.

C’est le crew Kaya Natural Sound System, from médoc country, qui a l’honneur et le privilège d’ouvrir la danse avec un warm up High quality. Bien connu des amateurs de dub et bass addicts girondins, Abdel Basskill Ba, et Niggle de la jungle posent leur flow sur une sélection vinyles from JA, permettant aux 400 personnes de patienter dans une atmosphère électrique…

Je trépigne, j’en peux plus de croiser le regard attendrissant de mon ex, de boire des bières avec mes vieux potes. La soirée est déjà émouvante (à titre personnel), et s’annonce musicalement exceptionnelle.

Il arrive, le digne successeur de Monsieur Albert Griffiths !

Accompagné d’un band « new generation » (on retrouve son très talentueux frère Anthony à la batterie), Al Griffiths adopte la position statique de son père et nous livre quelques morceaux de leur prochain album (sortie 2018).

La ressemblance est saisissante, le timbre de voix identique !

La salle est conquise mais un peu en attente des vieux classiques.

On y est : « Dreadlocks the time is now », « Stick a Bush », « Chatty Chatty Mouth » et autres pépites de ce merveilleux répertoire enflamment les aficionados réunis pour l’occasion.

Les mines réjouies de chacun d’entre nous ne trompent pas ! Monsieur Al Griffiths est largement à la hauteur de l’héritage transmis, avec un duo de backing vocals juste parfait.

Merci, Al Griffiths the Gladiators new generation.

Merci, l’équipe de l’Accordeur.

Et merci à mon ex. Cette soirée fut parfaite !

Ce soir, nous étions bien en Jamaïque…

Sam High

 

Crédit Photos : ©Gwen InLive / ©ArtSound Promotion

Crédit Vidéos : © ArtSound Promotion