duende-travelzik

DUENDE : Du piquant au soleil

03 07

Entre cuivres, piano, salsa et hip-hop, « Duende » t’invite au voyage d’une danse endiablée. Una musica libre qui chante le rythme du soleil. C’est beau, c’est coloré, ça ondule et ça se déhanche. Vraiment ce septet bordelais en a sous le sombrero !!
Leurs textes au-delà de leurs musiques sont poignants. On y découvre un univers qui décrit une triste réalité, qui dépeint l’injuste, la colère, le mépris ou encore le mensonge, mais sans jamais condamner. Tel un elfe désenchanté qui revendiquerait le point levé, « Duende » parle la langue des émotions. Perso je suis convertie.

Concernant l’historique de ce groupe, c’est Luis GARATE BLANES le point névralgique de l’affaire. Auteur, compositeur et chanteur depuis 2006, c’est au fil des rencontres artistiques de la scène bordelaise qu’il s’est entouré de musiciens tous plus talentueux les uns que les autres pour donner définitivement la teinte ibérique de ce groupe.
Que ce soit Paul MAGNE (batterie et chant) avec qui il a co-réalisé leur dernier clip, Régis FERNANDES (guitare et chant) qui s’occupe de toute la partie web et effets spéciaux ou encore Jérémy LACOSTE (bass et chant), « Duende » a le mérite d’exister depuis 2010, et d’avoir accueilli plus récemment Julie VARLET (trompette, chant et percussions), Rozann BEZIER (trombone) ou encore Mathias OVALLE CANALES (piano et chant). En voilà une belle famille !
Pour en finir avec les éloges, je vous invite à l’écoute de leurs deux albums. « La cancion olvidada » sorti en 2012 et plus récemment « Jugarse la vida », 2016, produit par KIEKI MUSIQUES et dont la pochette a été réalisée par l’artiste Mostasho, de son vrai nom Rodolfo BAQUIER, tout droit venu de Mexico D.F. Je vous donne l’adresse de son tumblr d’ailleurs, parce que véritablement ça vaut le coup d’oeil ! ( http://rodolfobaquier.tumblr.com/ )

Plus d’infos: